La biométrie pour lutter contre la fraude sociale – 3 décembre 2020

La biométrie pour lutter contre la fraude sociale – 3 décembre 2020

 

➡️La proposition de loi visant à instaurer une carte vitale biométrique est déjà satisfaite, grâce aux avancées législatives portées par la majorité et à mes travaux sur les fraudes :
☝️📱Sur la biométrie : Le projet d’une carte vitale dématérialisée, pour renforcer la sécurisation des usages, fait déjà l’objet, dans plusieurs départements, d’une expérimentation en lien avec la CNIL qui va être étendue à la biométrie.
➡️De plus, le budget santé de 2021 prévoit l’utilisation de la biométrie pour l’établissement des certificats d’existence dans le cadre du versement des retraites des bénéficiaires demeurant à l’étranger.
➡️Plus que d’être déjà satisfaite, cette proposition de loi est insuffisante car elle ne lutte que contre un type de fraude, marginal, et elle ne résout pas les problèmes d’accès aux droits.
👊Pour lutter efficacement contre les fraudes et pour que chacun ait droit au versement d’une juste prestation, j’ai formulé des recommandations : la prévention et l’échange de données entre organismes et administrations.
✅Les budgets santé 2020 et 2021 ont traduit concrètement ces recommandations.
⚠️Maintenant, nous devons suivre l’expérimentation en cours, nous assurer de l’application des lois votées et renforcer encore le partage de données entre administrations et organismes de protection sociale.