Observatoire du dialogue social – débat sur la Loi Travail – 18 juin 2019

Observatoire du dialogue social – débat sur la Loi Travail – 18 juin 2019

📍L’observatoire du Dialogue Social organisait ce mardi 18 juin un débat sur « la Loi Travail 2018: le dialogue social en sort il renforcé? »

➡️Organisé dans les locaux de la CFDT,  des élus syndicaux (UNSA, CFDT, CFTC), élus politiques, journalistes spécialistes, économistes, et autres acteurs du domaine ont échangé sur les impacts de cette réforme.

Jean Paul COULANGE, Directeur de la rédaction Liaisons Sociales, animait ces échanges, après l’introduction par Dominique Gillier, Co-animateur de l’Observatoire de la Fondation Jean Jaurès.

Marcel GRIGNARD, chargé d’une mission d’évaluation de cette réforme, revient sur le changement de culture d’entreprise que ces réformes impliquent, et donc la différenciation des observations. Le rapport est consultable sur le site de France Stratégie.

M. GRIGNARD explique que 27 500 Conseils Sociaux Economiques (instances uniques qui remplacent les 3 en place auparavant) sont en place désormais. 11700 dans les PME de moins de 50 personnes, 14 100 dans les entreprises intermédiaires, et 1700 dans les grandes entreprises (plus de 300 personnes).

L’enjeu de formation des acteurs du dialogue est soulevé.

Beaucoup d’entreprises s’en tiennent au minimum légal alors que les échanges ont surtout tourné dans les entreprises autour de la question des moyens alloués aux syndicalistes, et moins dans la perspective de réfléchir au sens du dialogue social a donner dans l’entreprise.

Les sujets liés à la santé et à la sécurité sont à suivre dans le temps car ils constituent un enjeu important, positionné en mission stratégique et à suivre quant à l’animation.
Il reste à préciser, selon ce rapporteur de la mission d’évaluation, les questions de cumul des mandats et le rôle du suppléant.

Le repositionnement des élus a initié des démarches d’entreprises intéressantes. Il faut néanmoins prendre du recul pour mieux accompagner ces transitions afin de fluidifier ces engagements et ces fins de mandats.

La mise en place de cette réforme est récente et le suivi de son appropriation par le tissu économique est extrêmement important !