Présentation d’un projet écologique de l’Université de Lorraine à la Ministre chargée de la biodiversité, Bérangère Abba- 2 février 2021

Présentation d’un projet écologique de l’Université de Lorraine à la Ministre chargée de la biodiversité, Bérangère Abba- 2 février 2021

➡ Life Agromine est un projet de l’Université de Lorraine et de la start-up Econick, porté par son Président Guillaume Echevarria.
🌱La filière de l’agromine a un intérêt remarquable pour la dépollution des sols.

🙋‍♀️J’ai organisé un rendez-vous entre les porteurs du projet de l’Université de Lorraine et la Ministre chargée de la biodiversité afin que nous puissions entreprendre la définition d’un cadre réglementaire pour que cette méthode innovante et écologique prenne de l’ampleur. A travers cette présentation à la Ministre, je souhaite que Marie-Odile Simmonot et l’ensemble des équipes puissent poursuivre leurs recherches en milieu naturel afin de répondre, notamment, aux enjeux de dépollution des sols des anciens sites industriels de notre région.

🧐En savoir plus sur l’agromine ⬇️⬇️
➡L’Agromine est une méthode de récupération des métaux contenus dans les sols et sédiments. Elle a de nombreuses vertus : production d’énergie, dépollution, réhabilitation et sécurisation des sols. Des équipes européennes et plusieurs PME sont impliquées sur le projet dont les laboratoires Sol et Environnement de l’Université de Lorraine et de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Champenoux, et le Laboratoire Réactions et Génie des Procédés de l’Université de Lorraine et du Centre National de Recherche Scientifique (CNRS). Grâce à ce projet, de nouveaux métiers sont nés, incarnés par les Start- Up Econick à Nancy et Microhumus à Jarville. Guillaume Echevarria, ingénieur agronome et chef de projet, a créé cette startup en développant cette technologie de rupture pour une économie durable.