Question écrite n° 11257 de Mme Carole Grandjean publiée au Journal Officiel

Question écrite n° 11257 de Mme Carole Grandjean publiée au Journal Officiel

Question publiée au JO le 31 juillet 2018

Rubrique : Cérémonie publiques et fêtes légales Titre : L’instauration d’une journée du drapeau

Texte de la question :

Mme Carole Grandjean attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur sur l’instauration d’une journée de commémoration du drapeau. Dans de nombreux pays, le jour du drapeau marque un moment de rassemblement, témoignages, d’unité entre un peuple et son histoire. Dans cet esprit similaire, l’instauration d’une journée dédiée au drapeau aurait pour but de promouvoir le sentiment d’appartenance à la République et à l’expression d’une culture partagée. Ni fériée, ni chômée, cette journée ne se substituerait en aucun cas à la fête nationale du 14 juillet mais viendrait mettre en lumière ce qui rassemble et forge notre identité française. C’est pourquoi, elle souhaite savoir si le Gouvernement envisagerait d’instituer une journée nationale du drapeau, à l’instar de la journée de l’Europe.

Texte de la réponse, publiée au JO le 16 octobre 2018 : 
L’article 2 de la Constitution du 4 octobre 1958 dispose que « L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge ». Présent sur les bâtiments publics, le drapeau tricolore symbolise l’unité de la Nation et son attachement à son histoire. À l’occasion des cérémonies nationales, le Premier ministre donne instruction aux membres du Gouvernement de pavoiser aux couleurs nationales les bâtiments et édifices publics. Il leur demande systématiquement de veiller à ce que l’état des drapeaux utilisés soit toujours conforme au respect dû à l’emblème national. Le drapeau national est ainsi régulièrement et légitimement mis à l’honneur. Au-delà, le pavoisement revêt une signification toute particulière à l’occasion du 14 juillet, jour de la fête nationale, où un hommage tout particulier est rendu au drapeau. Afin de ne pas réduire la force symbolique de ces hommages rendus à l’emblème national, le Gouvernement n’envisage pas de proposer la création d’une nouvelle journée nationale.