Une campagne vaccinale progressive pour la sécurité et l’éthique – 7 janvier 2021

Une campagne vaccinale progressive pour la sécurité et l’éthique – 7 janvier 2021

Priorité aux personnes les plus fragiles. La campagne est longue pour de bonnes raisons :
➡️prioriser les personnes âgées et vulnérables dans les établissements. ⚠️ Les résidents des EHPAD représentent 1/3 des décès liés au COVID-19.
➡️offrir un environnement vaccinal parfaitement sécurisé (recueil du consentement, vaccination directement dans les établissements).
Nous avons adopté une stratégie claire en France. L’arrivée des doses est progressive, il n’est pas possible de vacciner tous les Français en même temps. C’est un choix éthique.
💉Nous avons commandé suffisamment de doses pour que progressivement, tous les Français soient protégés (100 millions de vaccins).
➡️Les professionnels de santé ont commencé à se faire vacciner dès le 4 janvier.
➡️Tous les Français de + de 75 ans seront vaccinés, s’ils le souhaitent, avant l’été.
⚠️Si certains pays sont plus rapides il faut être extrêmement vigilants. De nombreux exemples (Royaume-Uni, Allemagne, Israël) montrent que la rapidité de la vaccination provoque des ruptures de doses :
➡️Impossibilité de vacciner les personnes les plus vulnérables.
➡️impossibilité d’une deuxième injection, condition majeure de l’efficacité du vaccin.
Les Pays Bas, eux, ont choisi la même méthode de vaccination que nous.
🇫🇷En février nous aurons vacciné exactement autant de personnes que nos voisins européens (1 million de personnes).
Mon interview sur France 3 Lorraine à retrouver ici